~ Arti'Plume ~ Votre coach en Écriture
~ Arti'Plume ~  Votre coach en Écriture

           Interview d'auteur                       Novembre 2013

Éric Bourbouze, que j’ai eu le plaisir d’accompagner tout au long de l’écriture de son ouvrage,  est l’auteur  de «JE vous ai choisis». Il a accepté de se prêter,  pour Arti’Plume,  à un jeu de questions réponses et je lui en suis reconnaissante.  Ce récit de vie évoque des années bouleversées et une découverte toute aussi bouleversante ; il  nous laisse entrevoir son cheminement de vie, ses rêves et les accomplissements.

 

Ce livre est ton premier essai d’écriture ;  qu’est-ce qui t’a poussé à faire ce pas ?

Une leçon de vie, un texte de l'évangile de Jean ; quelques phrases de Jésus à ses disciples qui me sont venues pendant une nuit.

Le détail amusant pour moi est que ce passage figurait sur notre faire-part de mariage en 1983 !... J'ai mis du temps à en saisir tout le sens.

 

 Quand et comment ce projet d’écrire ta vie a-t-il germé en toi ?

Difficile de fixer une date ou un moment précis. C'était une période de chômage, donc de remise en questions. Ce projet est né il y a 3 ans, à la veille de mes 50 ans. On dit que l'homme fait des bilans, des constats. Moi, j'ai ressenti ce besoin d'écrire, de laisser quelque chose derrière moi, mais surtout "de moi".

 

 Que t’a apporté l’expérience d’écrire ?

Énormément de choses. Tout d'abord de réaliser le poids de chaque mot, de chaque point et de chaque virgule ! Mais surtout de "cristalliser" les pensées et le ressenti de mon histoire. Ce fut un réel travail sur moi-même et comme un accouchement quand le livre est sorti. Écrire a été pour moi un moyen de poser les choses à plat concernant mon histoire et ses évènements... Ca m'a aidé à mettre des mots sur des choses qui restaient encore floues dans mes pensées.

 

Pourquoi as-tu fait appel à un coach en écriture ?

Tout d'abord parce que j'en avais besoin ! On n'écrit pas comme on parle : j'en sais quelque chose car je suis assez bavard ! En tant que musicien, je sais aussi qu'une composition a besoin d'être arrangée pour être finalisée, surtout en vue d'un enregistrement. De même, je conçois la parution d'un livre comme un CD, il faut être sérieux !  Nous sommes à l'ère de la facilité et de la rapidité mais on ne s'auto-proclame pas écrivain ou compositeur, on a besoin de spécialistes qui vous permettront de concrétiser le message ou le talent que vous avez. Cela n'enlève en rien le travail de l'auteur, mais il faut cesser de croire qu'on peux tout faire sans aide !

 

Pour des raisons d’éloignement géographique,  les échanges se sont déroulés par email,  cela t’a-t-il posé problème ?

Non, quelques soucis de compatibilité PC-Mac, mais rien de gênant en soi. Au contraire, je pouvais travailler tranquillement selon mon agenda.

 

As-tu parfois songé à abandonner ton projet en cours d’écriture ?

Oui, mais seulement au début, j'ai eu du mal à croire que je pourrais y arriver. J'étais plus habitué à faire des Cds que des livres. Avec le temps, ça s'est estompé car je voyais une ligne directrice se concrétiser... Bon, à la fin, je commençai à trouver le temps long et il me tardait d'en finir !

 

Écrire, c’est comme tourner une page. On dit aussi que c’est comme prendre un chemin. Quelle est l’image qui te semble le plus convenir à ton propre parcours ?

Je prendrai l'image de tourner une page. Ce que j'ai écris, c'est fait. J'ai pu mettre des mots, comme je l'ai dis plus haut, maintenant, je vais écrire une autre page car la vie continue.

 

Que t’a apporté concrètement l’écriture de ce livre ? Cela t’a-t-il aidé, par exemple, dans un domaine de ta vie ?

Oui, c'est comme si des choses étaient maintenant posées en moi, tout en considérant aussi mes échecs et mes faiblesses, mais n'est-ce pas justement une chose positive pour un homme ? Mes convictions et mon regard sur moi et les autres a changé, je rends grâce à mon créateur pour "qui" nous sommes à ses yeux.

 

As-tu réussi, au travers de l’écrit, à voir se dessiner devant toi un autre chemin ?

Oui, comme je viens de le dire, je finalise un autre livre et un 3ème est en préparation. Je ressens que je suis dans une période où je dois simplement écrire ce que je vis et ce que pense.

 

Au-delà de toi-même, quel message  souhaitais-tu faire passer à tes lecteurs à travers cet ouvrage ?

Le regard que nous avons sur nous est faussé par les valeurs de notre société moderne et productrice. Notre valeur ne dépend pas  de ce que nous pouvons produire mais de l'incarnation des rêves de notre créateur en nous. Nous sommes uniques et nous retrouvons au fond de nos coeurs des désirs profonds, des rêves de Dieu qui ne demandent qu'à s'incarner et se réaliser.

 

Quelles sont les premières réactions  de tes lecteurs ?

Elles sont partagées entre l'image du "doux rêveur" qui va toujours de l'avant et le porteur d'un message d'espérance, d'un outil de révélations qui redonne espoir et envie d'aller de l'avant. Honnêtement, je vois avant tout des encouragements et des remerciements tout en sachant qu'il y a des points à retravailler pour moi. Je sais que chacun réagit en fonction de son actualité..., mais disons qu'à ce jour c'est plutôt positif.

 

As-tu d’autres projets d’écriture ?  

Ce qui devait être la "partie 2" de ce livre est prêt; ce sera certainement un second livre après travail de l'introduction et du final. J'ai un troisième livre en cours de travail ainsi qu'un projet "dans les cartons". 

 

Ta première expérience te permet-elle de savoir maintenant comment tu vas t’y prendre ? Y a-t-il des choses que tu changerais par rapport à ton premier parcours d’écriture ?

Ben, j'ai besoin de laisser un peu décanter mais j'ai pris confiance en moi et j'ai appris à  structurer un peu plus mon approche d'écriture. Au début, on veut tout dire sur tout ; maintenant, je recherche l'essentiel.  Je n'ai pas tout saisi ou compris, mais j'apprends les leçons des redites, du franc-parler ou du texte de remplissage....

 

D’autres choses que tu ne changerais surtout pas ?

Je veux "rester moi-même" et ne pas entrer dans une standardisation de l'écriture. Je tiens à garder ma franchise et mon coeur envers chacun, car je crois que les lecteurs ont plus besoin de rencontrer un auteur semblable à eux que de brasser des idées. Ils ont besoin de se sentir concerné par le texte et de saisir simplement des choses concrètes. 

 

 Merci Éric pour ce partage...  Et bon courage pour tes prochains écrits...  

Pour en savoir plus...

 Sur le conseil d’Arti’Plume, Papi Gérard participa à un salon du Livre, en 2012 : une expérience inoubliable... Retrouvez l’interview qu’il donna aux «Zalouniers» ce jour-là :

Gérard Louvrier est attaché à ce Jura qu'il aime tant. N'a t-il pas un ancêtre prénommé Guillaume et qui a vécu au bout du lac de Saint Point au 16ème siècle, peut-être fut-il un serf du Seigneur de Joux ?...

Gérard Louvrier a écrit un recueil de contes : "les vraies fausses histoires".

- Pourquoi avez-vous écrit ce recueil d'histoires ?

Ce sont mes petits enfants qui m'ont poussé vers l'écriture. Il fallait que je laisse une trace...

 - Est-ce que cela fut facile ?

- Oh non ! J'ai commencé à rédiger à la main mais mon écriture était déplorable...La lecture manuscrite était impossible ! Je suis alors passé au traitement de texte.

 - Vous en aviez donc terminé avec l'écriture de cet ouvrage ?

- Oh non ! Après la lecture de la première histoire, mon ami Gilles m'a vivement conseillé d'étoffer, de donner plus de vie au texte. J'étais un peu découragé... Gilles m'a alors invité à rencontrer une spécialiste de l'écriture. J'ai donc naturellement confié mes histoires à Krystiane.

 Krystiane d'Arti'Plume ?

- Oui. Tout en respectant la structure de mes textes, elle m'a poussé à fouiller, à les enrichir...  Et d'un recueil de cinquante pages, nous sommes passés au triple ! Je la remercie vraiment du fond du coeur.

 Il a fallu trouver un éditeur, fut-ce chose aisée ?

- C'est encore mon ami Gilles qui assuré la mise en page, l'insertion des dessins réalisés par Annie. L'ordonnancement des histoires ne furent pas une mince affaire.

 Vous avez aussi un rôle de conteur ?

- Oui, ces histoires ont été enregistrées sur un CD. Je dois intervenir aujourd'hui sur le salon.

 - Le mot de la fin ?

-Ces "vraies fausses histoires " ce sont nos histoires, notre bien commun, un passage dans notre vie. Auront-elles une vie après nous ? Oui... peut-être...à travers nos enfants et peut-être les enfants de nos enfants...   

Le salon du Livre de Gellin (25) : 

Un salon incontournable

dans le Haut-Doubs !  

 

Votre avis nous intéresse...                 Contactez-nous 

Actualité 2017

ENVIE D'ÉCRIRE ? ...

Arti'Plume vous accompagnera tout au long de votre aventure : les écueils ne seront plus insurmontables et la page blanche ne vous paraîtra plus une île déserte sur laquelle vous échoueriez  sans espoir de retour  !

 

 N'hésitez plus : laissez parler votre plume !

 Visitez nos prestations, 

aide à la rédaction, cours privés et personnalisés...

                     

puis inscrivez-vous

sur notre page contact.

Un atelier d'écriture en salon du Livre, à Gellin (25)

Entrez dans l'Univers merveilleux des mots 

~*~*~*~ 

Jouez avec nous, proposez vos textes sur notre Blog. Arti'Plume vous donnera quelques conseils pour aller plus loin. 

Contact : 

Arti'Plume

BNC Franc-Comtoise 

à votre service,

en direct et sur le Web. 

~*~*~*~ 

Téléphone 

0663 900 755

Courriel  artiplume@hotmail.fr

 ~*~*~*~

N'hésitez pas

      à nous faire part

de vos attentes

en utilisant notre formulaire de contact 

Les prestations d'Arti'Plume sont —presque— aussi nombreuses que vous pouvez le souhaiter....